L'histoire de Mikyung

Débuts

Jouer dans un musée
Jouer dans un musée
Était-il inévitable que Mikyung Sung devienne bassiste à cordes ? Il aurait été difficile d'éviter l'influence musicale dans sa maison. Elle écoutait de la musique avant même sa naissance ; elle entendait la basse avant sa naissance. Son père, Youngseog, était contrebassiste à l'Orchestre philharmonique de Séoul. Sa mère, Inja Choi, était la pianiste accompagnatrice de la Chorale nationale coréenne. Alors bien sûr, Mikyung a commencé à apprendre la musique très tôt, d'abord avec des cours de violoncelle et de piano. Son frère Minje, de trois ans son aîné, jouait déjà de la basse à l'âge de six ans. Youngseog avait fait construire une basse spéciale de 150 cm (5 pi) par un luthier local, par rapport à la normale 180 cm (6 pi), même si elle était trop grande pour que Minje puisse jouer au début sans se reposer sur une pile d'encyclopédies et d'oreillers. À l'âge de 10 ans, Mikyung a décidé d'être comme son frère et son père et a également commencé à jouer de la basse.

La vie à partir de ce moment-là se consacra à la pratique, cinq heures par jour, souvent jusqu'à minuit. Comme son frère avant elle, ses progrès ont été rapides. Elle a joué son premier concerto solo avec l'orchestre local à l'âge de 12 ans. La famille a donné des concerts dans tout Séoul. Une apparition de toute la famille dans le célèbre Kumho Art Hall, lorsque Mikyung avait 13 ans, a été bien accueillie. Des années plus tard, elle y est apparue seule dans les concerts Prodigy et Young Artist, avec sa mère qui l'accompagnait. Elle s'est inscrite à la Sunhwa Arts School, et bien sûr a joué en solo avec son orchestre. D'autres concerts ont suivi, tout comme les premiers prix de concours de musique coréens : le Concours d'ensembles à cordes baroques, le Concours national de musique Haneum, le Concours de revues d'éducation musicale et le Concours de l'Association coréenne de contrebasse.

Mikyung Sung remporte le prix du concours J.M. Sperger
1er Prix au Concours J.M. Sperger

En 2006, son frère Minje, alors âgé de 16 ans, a connu son premier succès international en étant le plus jeune concurrent à remporter le premier prix du Concours international de contrebasse J.M. Sperger en Allemagne. (L'année suivante, il remportera également le prix Koussevitzky en Russie.) En 2008, Mikyung, alors âgée de 15 ans, a raté de peu le record d'âge de son frère d'un an, ne réussissant qu'à se classer quatrième. Lorsque le concours Sperger eut lieu deux ans plus tard, Mikyung, gérant mieux ses nerfs, remporta finalement le premier prix, ainsi que deux prix spéciaux et le prix du public. Elle n'était pas la plus jeune de tous les temps, mais elle était toujours la plus jeune compétitrice cette année-là, à 17 ans, et la plus petite. En conséquence, elle a été invitée par le chef d'orchestre Daniel Raiskin à donner plusieurs concerts en Allemagne.

Elle s'était inscrite à l'école préliminaire de l'Université nationale des arts de Corée, où elle a finalement obtenu son baccalauréat en musique en 2013. Elle y a travaillé avec Ho-gyo Lee, son premier professeur de basse aux côtés de son père, qui était depuis longtemps déconcerté par le niveau de compétence de ses enfants, tellement plus avancé dans le répertoire solo que le sien. Bien sûr, elle a également joué en solo avec l'orchestre de l'université.

Mikyung Sung avec son frère Minje Sung sur KBS1
Apparition à la télévision KBS

En attendant, elle a été invitée à apparaître sur KBS1 (système de diffusion coréen) à la télévision nationale, d'abord en tant que l'un des quatre jeunes artistes doués d'une émission spéciale du Nouvel An de l'Classic Odyssey en 2011, et peu de temps après en tant qu'artiste vedette du premier épisode de la saison régulière de "Masterpiece Scandal", une émission qui a exploré l'histoire cachée derrière une grande œuvre d'art. (Dans ce cas, la véritable paternité de deux chansons de Felix Mendelssohn et de sa femme Fanny.) Elle a reçu des éloges pour sa performance au Festival de musique des grandes montagnes de Pyeongchang. Bientôt, Minje et Mikyung se sont produits dans toute la Corée du Nord en tant que « 2Bass » ou « MJK Ensemble », donnant de nombreux concerts house et jouant également dans les grandes salles de concert. Ils sont également apparus sur KBS1 en duo en 2013, avec leur mère, comme sujet d'un épisode de Classic Odyssey où ils ont été interviewés et ont joué plusieurs morceaux.

Après avoir obtenu son diplôme universitaire, Mikyung a auditionné pour deux orchestres en Corée, remportant les deux postes, notamment celui d'assistant principal dans l'orchestre de son père. Mais elle rêvait toujours d'une carrière de soliste, alors elle a refusé les deux emplois et a postulé à la place dans des écoles aux États-Unis pour des études supérieures en interprétation musicale. L'admission dans l'un des conservatoires de musique les plus sélectifs au monde a ouvert un tout nouveau chapitre dans sa vie.

L'école Colburn, Los Angeles

La Colburn School de Los Angeles, une institution assez jeune, n'est pas encore aussi connue que les conservatoires plus anciens de la côte est comme Juilliard, la Eastman School, le New England Conservatory ou le parallèle le plus proche de Colburn, le Curtis Institute axé sur la performance. Le seul objectif de Colburn est de former des instrumentistes à devenir des musiciens professionnels, et il est bien adapté pour le faire. Avec des musiciens de classe mondiale comme instructeurs, plusieurs belles salles de concert, d'excellentes installations de pratique, des cours gratuits, une chambre et une pension, et un emplacement au centre-ville en face du Disney Hall du Los Angeles Philharmonic, les étudiants de Colburn sont plongés et entourés de, les arts. Avec un taux d'acceptation d'environ 3-5%, seuls les meilleurs ont une chance d'être admis. Néanmoins, Mikyung s'est démarqué même parmi cette foule raréfiée.

Amoris Trio
Amoris Trio

Pour la première fois, Mikyung était indépendante, seule, dans un nouveau pays. Elle a commencé à étudier avec Peter Lloyd, qui avait joué pendant huit ans dans l'Orchestre de Philadelphie et pendant 21 ans en tant que principale de l'Orchestre du Minnesota, ainsi qu'avec plusieurs des meilleurs ensembles de chambre. Elle est rapidement devenue une habituée du «Performance Forum», un rituel hebdomadaire de Colburn des concerts du jeudi à midi, avec l'ensemble du corps professoral et des étudiants invités à regarder les autres étudiants au sommet de leur art qui ont été invités à comparaître par leurs professeurs, suivi d'un déjeuner pour tous dans une salle de répétition. Elle s'est jointe à ses colocataires, le bassiste Sukyung Chun et la pianiste Eloise Kim, pour former le Amoris Trio, y compris un concert au Sierra Madre Playhouse. Elle a finalement posté sa première vidéo sur YouTube, un parcours fulgurant de la Gliere Tarantella avec Eloise Kim, enregistrée dans une petite salle de récital de Colburn, annonçant au monde son arrivée sur le sol américain, ainsi que son sérieux en tant que l'un des les plus grands virtuoses de la basse.

Frank Proto, Mikyung Sung, Ludovic Morlot
Avec Frank Proto et Ludovic Morlot

Elle a fait une grande impression à Colburn, jouant avec le Colburn Orchestra dans le premier concerto pour violoncelle de Haydn, et plus tard une interprétation de Carmen Fantasy de Frank Proto, saluée par le compositeur comme « l'une des plus grandes interprétations de ma pièce que j'ai jamais entendues », avec le directeur musical du Seattle Symphony Ludovic Morlot. Elle a également donné de nombreux récitals, ainsi que plusieurs apparitions au Performance Forum. Elle s'est rapidement associée au pianiste Jaemin Shin, marquant son partenariat musical le plus productif à ce jour. Elle a posté plus de vidéos sur YouTube, remportant des éloges instantanés pour son incroyable niveau de virtuosité et de musicalité. Elle a travaillé avec des compositeurs tels que Frank Proto et Arni Egilsson pour répéter leurs œuvres, puis les interpréter définitivement.

Pendant ce temps, elle a continué à concourir : En 2015, l'ISB (société internationale des bassistes) concours au Colorado avec Eloise Kim, qui lui a valu la 2e place et le prix Thomas Martin de la meilleure interprétation d'une œuvre de Bottesini ; une course 2016 au deuxième tour du concours ARD en Allemagne avec sa mère accompagnant; et une mention honorable en 2017 lors de la finale du concours Bradetich au Texas, accompagnée de Jaemin Shin, ainsi que le prix voté par Internet pour la meilleure interprétation en concerto du Concerto de Bottesini n° 2, bien mérité par sa magnifique interprétation.

Mikyung Sung et Jaemin Shin
Jouer avec Jaemin Shin à Colburn

Parallèlement à ses études habituelles, elle s'est engagée dans des master classes, comme le font tant d'étudiants, non seulement avec des bassistes éminents mais aussi des violoncellistes et des violonistes, tels que les membres du quatuor Guarneri. Cela semble approprié, car les bassistes jouent fréquemment de la musique écrite à l'origine pour d'autres instruments. En effet, elle a de plus en plus mis l'accent sur les sonates écrites pour violoncelle et même violon, comme celles de Mendelssohn, Brahms, Grieg, Rachmaninov et Franck, avec des interprétations rivalisant souvent avec celles des meilleurs violonistes ou violoncellistes. Contrairement à de nombreux étudiants, ses performances en classe de maître étaient généralement affinées au plus haut niveau de maîtrise technique et d'expression musicale, posant un défi intéressant pour les enseignants qui essayaient de donner des commentaires significatifs.

Elle est diplômée de Colburn au printemps 2017 avec son diplôme d'artiste, mais est restée une année de plus pour continuer ses études et se produire avec Jaemin Shin.

Retour en Asie

Mikyung Sung dans le podcast du festival d'un mois 2018
Podcast pour le festival d'un mois 2018

Début 2018, elle a auditionné pour l'Orchestre symphonique de Shanghai et a remporté un poste de solo, pour commencer à l'automne. Cela l'a préparée pour un retour en Asie (Shanghai n'étant qu'à deux heures de vol de Séoul). À l'été 2018, elle est retournée jouer au House Concert à Séoul, participant avec le pianiste Jaemin Shin à des concerts et des podcasts pour le One Month Festival 2018. Elle a joué deux concerts de House, le premier comprenant des sonates de Hindemith, Mendelssohn, Franck et Rachmaninov. Cela lui a valu certaines de ses performances les plus matures et les plus émotionnellement satisfaisantes à ce jour, notamment une interprétation profondément émouvante de la deuxième Élégie de Bottesini et une performance inhabituellement colorée des Czardas de Monti, toutes deux tirées du concert de clôture du festival.

Mikyung Sung avec l'Orchestre Symphonique de Shanghai
Avec l'Orchestre Symphonique de Shanghai

À l'automne, elle a rejoint l'Orchestre symphonique de Shanghai, y compris leur concert de la Cité interdite de Pékin, diffusé dans le monde entier et enregistré pour Deutsche Grammophon en l'honneur du 120e anniversaire du label. Elle a également commencé à enseigner à la Shanghai Orchestra Academy, aux côtés des membres du New York Philharmonic et de la NDR Elbphilharmonie. Au printemps 2019, elle a donné deux récitals avec le pianiste Ilya Rashkovskiy à Séoul. Elle a également interprété à nouveau Carmen Fantasy de Frank Proto, cette fois avec l'Orchestre philharmonique de Seongnam en Corée. Elle a démissionné de l'Orchestre symphonique de Shanghai et de l'Académie des orchestres de Shanghai en 2019 pour se concentrer sur sa nouvelle carrière familiale et solo.

Nouveau portrait pour 2020
Nouveau portrait pour 2020
Fin 2019, Mikyung a commencé à travailler avec sa nouvelle direction, BOM Arts Project, pour reprendre ses performances en solo.

Mikyung joue une basse Quenoil de taille 5/8.